Mon site SPIP

Accueil > Justice sociale / Droits sociaux > Forum des droits sociaux > Le forum des droits sociaux s’est donné un programme de travail

Rencontre du 21 février...

Le forum des droits sociaux s’est donné un programme de travail

vendredi 27 février 2004, par Georges Günther

Samedi 21 février a eu lieu à l’Espace Pibarot à St-Etienne une journée de travail du Forum des droits sociaux, mis en place dans la foulée de l’action du 6 décembre 2003 contre la précarité et le projet de création du RMA...

Cette journée a réuni 42 personnes d’une grande diversité : des militants des droits sociaux, des représentants d’associations de la solidarité, de chômeurs, de consommateurs, d’amicales laïques, des syndicalistes de l’ANPE, d’EDF, de la santé et d’entreprises privées, des assistantes sociales, des travailleurs sociaux, des élus. Cette diversité a permis de croiser les informations, les réflexions et les analyses. Une approche transversale donc, assez inhabituelle, très stimulante pour la réflexion et l’action de chacun, et qui va contribuer à renforcer l’efficacité de nos activités contre la pauvreté et la précarité, pour la citoyenneté et les droits.

Plusieurs projets et pistes d’actions communes ont été proposés :

-  Organiser au niveau de Saint-Etienne Métropole des assises de l’action sociale, notamment pour permettre aux militants des droits sociaux d’intervenir dans la discussion de préparation du budget de l’action sociale de la ville de St-Etienne, et sur les orientations de la politique sociale dans St-Etienne Métropole. La date du samedi 6 novembre 2004 a été avancée ainsi qu’une première réunion de préparation le 21 avril 2004.

-  Aider les chômeurs qui ont vu leur durée d’indemnité réduite à partir de janvier 2004, « les recalculés », à porter plainte contre les ASSEDIC auprès des tribunaux pour rupture abusive de contrat (voir le tract de l’APEIS à télécharger.)

-  Développer le débat et la réflexion sur le travail, son contenu, son statut dans la société notamment autour de la projection de films, notamment en réactivant les « rencontres ciné/travail/société ».

-  Mettre en place des cours gratuits, ouverts à tous, de droit du travail et sur les droits sociaux.

-  Développer des permanences sur les droits sociaux dans les quartiers pour aider les personnes et les informer dans l’accès à leurs droits.

-  Organiser une réunion de partage d’expériences entre les associations qui interviennent dans l’action « périscolaire ».

Nous publierons dans les prochains jours, au fur et à mesure qu’elles nous parviendront, différentes contributions et réactions des participants.
Nous commençons par la contribution de Patrick Martin et Laïba Brahimi de l’APEIS, qui a ouvert la journée. Cette contribution a donné lieu à un débat sur la mesure de l’ampleur réelle du chômage et de la précarité dans la Loire.

Nous mettons également en document à télécharger un dépliant élaboré par une assistante sociale, qui à pour but de présenter de façon simple la façon d’accéder aux différentes aides d’urgences.