Mon site SPIP

Accueil > Collectif Liberté Justice Palestine > Journée de la Terre en Palestine

Mars 1976 - mars 2005

Journée de la Terre en Palestine

mercredi 30 mars 2005, par GUPS France

Tous les Palestiniens, dans le monde entier, commémorent le 29ème anniversaire de la Journée de la Terre, et cela dure chaque année depuis le 30 mars 1976.

Pourquoi cette commémoration ?

Le 11 mars 1976 le gouvernement israélien publie un plan d’expropriation de 21.000 Dunums (2.100 hectares) des villages palestiniens en Galilée (dans le nord de la Palestine). Cette expropriation a pour but de diminuer le nombre de Palestiniens dans la Galilée, territoire annexé par Israël, et ce en créant de nouvelles colonies juives et des zones militaires.

A la fin du mois de mars 1976 l’Etat sioniste multiplie les confiscations de terres palestiniennes et déclare les villages arabes zones militaires.
Le haut comité arabe en Palestine occupée en 1948 déclare une grève générale. La réponse de l’armée d’occupation israélienne est immédiate. Elle impose un couvre feu le 29 mars à partir de 17h sur les villages palestiniens de Galilée : Sakhnin, Arabeh, Der-Hannah, Turhan, Tamra et Kabul.

Le 30 mars 1976 au matin les Palestiniens organisent la grève générale, qui s’étend de Galilée au nord jusqu’au Néguev au sud. Le gouvernement israélien déploie ses plus gros moyens, et envoie l’armée et la police contre des palestiniens sans défense.
Six palestiniens sont tués et des douzaines blessés, en majorité des jeunes. A Sakhnin, SHAWAHDEH Khadijeh, fille de 16 ans a été tuée devant chez elle alors qu’elle ouvrait la porte de sa maison à son petit frère.
Namely Raja ABU RAYYA, Khader KHALAYLA, Khair YASSIN, Mohsen TAHA et Raf’at ZUHEIRI sont les autres martyres de cette journée funeste.

Depuis ce jour, la Journée de la Terre est devenue un symbole pour les Palestiniens dans leur combat contre le projet sioniste en Palestine. Cette année, la Journée de la Terre sera l’occasion d’événements importants en Palestine et à travers le monde. C’est l’occasion pour les Palestiniens de Cisjordanie, de Gaza et des Palestiniens citoyens d’Israël de s’unir dans la lutte contre le colonialisme et le racisme de l’Etat d’Israël. Cette unité s’exprime également parmi les exilés de la diaspora qui relayent la commémoration à travers le monde. Cette année, la liste des revendications de notre peuple sera alourdie par une longue liste de prisonniers palestiniens et par la poursuite de la construction de la soi-disant "clôture de sécurité". Cette dernière est en fait un mur d’apartheid, un mur illégal, qui annexe encore d’avantage de terres palestiniennes et instaure de fait un système d’apartheid contre lequel nous invitons toutes les consciences humanistes à protester.

Unis dans la lutte et le devoir de mémoire, les Palestiniens appellent les peuples du monde à une protestation commune contre le colonialisme et pour le droit international. Pour une paix juste fondée sur le droit.

Pour plus d’informations : www.gupsfrance.org

 A St-Etienne : débat avec Abdel Jaleel Sarsour le 1er avril au PAX, 27 rue Elisée Reclus.

29 années après la journée de la terre, le peuple palestinien poursuit sa lutte pour la réalisation de ses droits : 
- Droit à la terre. 
- Droit au retour. 
- Droit à l’indépendance. 

A partir de 16h : dégustation des plats Palestiniens - Exposition et Musique.
Conférence - Débat à 19h00 : pour expliquer la situation actuelle en Palestine.